Le chauffe eau solaire

Publié le par piturras

Le chauffe eau solaire

Le chauffe eau solaire est un système de chauffage de l'eau sanitaire par le biais de panneau solaire.

Ce système est trés économique dans les régions ensoleillées, car il permet de chauffer l'eau à hauteur de 85% sur l'année.
Pour ceux qui habitent dans des régions plus nuageuses, le taux est un peu plus faible.
Pour avoir un ordre d'idée, en région parisienne ce taux passe à 55%.
Mais il reste tout à fait économique.

Il faut savoir que c'est un système complet à mettre en place.
Le chauffe eau, une fois placé, est relié au panneau solaire par deux tuyaux en cuivre.
Le circuit est donc fermé.
Un liquide caloporteur(transporteur de calories) remplit les tuyaux, celui-ci va se charger en calories(calorie= energie) dans les panneaux solaires.
Une fois chargé le liquide redescent dans le ballon d'eau chaude et va chauffer l'eau grâce à un échangeur thermique.
A nouveau le liquide va remonter dans le panneau solaire et se charger en calorie.

Il faut savoir qu'il existe une petit pompe afin que le liquide se déplace plus facilement(60W).

Pour avoir droit au crédit d'impôt, il faut que le système soit encastrer dans le toit (et non pas juste posé).De plus il faut que le matériel soit référencé.




L'exposition idéale est bien évidemment plein sud et une inclinaison des panneaux autour de 35°.
Il faut savoir que pour la région parisienne où j'habite, ce système n'est pas trés rentable car ca système a un coût assez important.Il est amorti en générale en 9-10ans.

Autre point sur lequel je vais insister, est qu'il faut faire une demande préalable en mairie.
En effet, la  mairie  a  le droit de vous refuser  le permis de travaux(notamment dans les zones classées).

Publié dans energierenouvelable

Commenter cet article

electricien paris 1 29/01/2015 18:31

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Chouquette 19/11/2013 11:58



vaysse didier 31/12/2008 20:50

J'ai un chauffe eau solaire depuis 6 ans dans le Tarn et Garonne.Je fais 6 mois  resistance d'appoint electrique  coupée(sauf si 2à3 jours sans soleil dutout et c'est rare).Mes panneaux sont posés sur le toit et non intégrés se qui à l'époque en tout cas n'excluait pas du credit d'impot(confusion possible avec le photovoltaïque).Je suis tres satisfait même si le retour sur investissement ne tient pas du miracle c'est toujours plus sur que la bourse et le rayonnement solaire est d'une gratuité remarquablement stable.Conseil:faites attention,un ballon solaire de 200L,c'est 200L d'eau chaude à la belle saison mais seulement 80 à 90L si il fait mauvais.(la resistance est plaçée au dessus du serpentin solaire)Prévoir la contenance en proportionSi le midi est plus ensoleillé,les toits n'y ont pas la bonne inclinaison(+/-25° sauf en montagne).En effet,c'est l'hiver que l'on utilise le plus d'eau chaude,quand le soleil est bas et qu'il faudrait une inclinaison à 50/60° et l'été cela limite la surchauffe.Donc certaines region nordiques regagnent du rendement par l'inclinaison du toit.(une belle journée d'hiver me préchauffe mon ballon à +/- 35° tout de même à Montauban)Si l'installation est chère c'est que le crédit d'impot fausse la donne.Le gouvernement serait bien inspiré de réguler la TVA en fonction de l'impact écologique d'un produit (on penalise les mauvais en favorisant les bons tout en maintenant les entrées fiscales)mais comme l'Europe bloque les taux de TVA pour des raisons de libre concurrence entre états menbres,on est pas sorti le cul des ronces...

seb 11/09/2007 11:25

Bonjour,Un chauffe-eau solaire permet toujours des économies sur sa facture d'eau chaude, à condition comme il est dit dans cet article d'avoir une bonne orientation, inclinaison et surtout pas d'ombres portées. Il faut néanmoins toujours une énergie d'appoint.La différence "nord-sud" est un faux problème : bien entendu la production d'eau chaude sera moins importante dans le Nord que dans le Sud : on mettra simplement plus de surface de panneaux pour obtenir la même quantité d'eau chaude. Mais il faut savoir que les besoins ne sont pas les même et que si l'on maîtrise sa consommation d'eau chaude on fera d'autant plus d'économies ! Niveau rentabilité : il permettra de toute façon d'économiser minimum 40 % sur les besoins d'eau chaude en île de France et maximum 60% (raccordement de l'eau chaude solaire sur le lave linge et le lave vaisselle !). Voir les exemples de l'Allemagne pourtant aussi ensoleillé et peut être moins que l'île de France.Le coût : avec le crédit d'impôt et la subvention de la région île de France on arrive à avoir 40 à 50% d'aides ! Ce qui porte le prix dans une fourchette de 2 500 € à 3 500 € après les aides pour une famille de 4 personnes.Pour avoir droit au crédit d'impôt : certification Solar Keymark ou CSTBat ou encore norme NF EN 12975 - NF EN 12976. Il ne faut absolument pas que le système soit encastrer dans le toit ! Problème d'intégration : il est vrai que c'est un souci majeur qui peut être rédhibitoire lors de la déclaration de travaux en mairie pour des zones sensibles (périmètre classé, bâtiments de France...) mais c'est possible quand même !